Toma Junior Popov

Toma Junior Popov, né le 29 septembre 1998 à Sofia en Bulgarie est un joueur de badminton français. Il arrive en France il y a environ une quinzaine d’années, quand Toma junior avait 6 ans. C’est son père qui lui a fait connaitre le badminton, ainsi qu’à ses deux frères. Toma junior est actuellement l’un des plus grands espoirs mondiaux de cette discipline.

 

Il a remporté la médaille de bronze aux Championnats d’Europe juniors 2015 dans l’épreuve du simple masculin. Popov est entré dans l’histoire en devenant le premier joueur masculin non danois à remporter l’or de l’équipe européenne junior, ainsi que le simple masculin et le double masculin en 2017. Il a rejoint Peter Gade, Jim Laugesen et Thomas Stuer-Lauridsen comme les seuls hommes à avoir réussi ce triplé.

 

Il a participé aux Jeux méditerranéens de 2018 et a remporté la médaille de bronze en simple masculin, ainsi que la médaille de bronze en individuel masculin.

 

En novembre 2020, il remporte son premier tournoi, l’Open de Sarrebruck en catégorie Super 100. Le 28 mars 2021, il gagne son 2e titre en carrière, toujours en Super 100, à Orléans.

Le 23 mai 2021, il remporte son 3e titre en carrière au Masters d’Espagne dans la catégorie Super 300 en s’imposant en finale contre l’Indonésien Chico Aura Dwi Wardoyo sur le score de 21-15, 21-172.

 

Il est actuellement 25ème dans le classement mondial masculin des joueurs de badminton, après sa victoire à Orleans le mois dernier contre l’indien Mithun Manjunath (76ème mondial). il remporte ainsi le  4e titre de sa carrière en remportant pour la deuxième fois d’affilée le Masters d’Orléans.

 

Le 32e joueur mondial, de retour avec le statut de tête de série n°4, a dû s’employer pour réaliser ce doublé rare à un tel niveau. Il a notamment frôlé l’élimination en huitièmes de finale contre le Singapourien Wardoyo (20-22, 21-14, 21-19), avant de rester maître de ses émotions en demies, dans le duel qui l’a opposé à son petit frère Christo (15-21, 21-11, 21-13).

 

De quoi donner envie à l’actuel meilleur Français de revenir l’an prochain, d’autant que le tournoi a candidaté pour basculer dans la catégorie supérieure, en super 300, et progresser encore dans la hiérarchie des meilleures compétitions du monde. 

 

En attendant, il continue de s’entrainer au gymnase des Carabins de Fos-sur-Mer, avec son frère Cristo. Les volants pendant que les deux frères s’entraînent sans relâche, à raison de deux séances par jour sous le regard d’expert de leur père et entraîneur Toma.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.